Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Dim 1 Jan 2017 - 22:10

Sa Sainteté le XIV° Dalaï-Lama est l’incarnation du bodhisattva de la compassion Avalokiteshvara, ou Chenrezi en tibétain, "Le Seigneur qui embrasse du regard"

Par Sofia Stril-Rever

Quand Siddharta paraît se détourner de la souffrance, il se détourne en fait d’une illusion.

Dans le livre, « Sur les traces de Siddharta », maître Thich Nhat Hanh a reconstitué la vie du Bouddha. Il présente le jeune prince Siddharta comme très uni à son épouse, Yasodhara qui, selon maître Thich Nhat Hanh, « discutait souvent avec Siddharta des moyens de soulager les tourments des plus pauvres. Elle sollicitait les conseils de son mari pour ses projets d’aide sociale ». Dans le couple princier, Yasodhara incarne l’amour et la compassion qui s’efforcent de vaincre la souffrance en la soulageant immédiatement, lorsqu’elle se manifeste. Alors que Siddharta développe une compassion plus profonde visant à nous libérer non seulement de la souffrance actuelle, mais aussi des causes de cette souffrance : « Conscient de l’importance du travail de Yasodhara, Siddharta pensait que cette seule voie n’arriverait néanmoins jamais à apporter la paix. Les gens étaient non seulement pris au piège de leurs maladies ou de l’injustice sociale mais aussi prisonniers des afflictions et des passions qu’ils avaient eux-mêmes créées dans leurs cœurs. »

Et plutôt que de s’engager dans une œuvre sociale immédiate aux côtés de Yasodhara, Siddharta préférera quitter son épouse et le palais de son père, agissant ainsi pour le bien de tous les êtres, à la recherche de la vérité qui représente la délivrance ultime de la souffrance. Dans cette reconstitution de la vie du futur Bouddha, le message de maître Thich Nhat Hanh est clair : c’est la vérité qui libère et non la nourriture donnée à celui qui a faim, ou les soins aux malades, ou le vêtement à celui qui a froid. Car la vérité traite les causes de la souffrance, pas seulement ses symptômes.

On saisit la distance avec le message évangélique. Jésus se penche concrètement vers la souffrance humaine, il nourrit les affamés, guérit les malades, rend la vue aux aveugles, console ceux qui pleurent. Alors que Siddharta paraît se détourner de la souffrance des hommes en choisissant la solitude de l’ascèse puis de la voie méditative. Quand il paraît se détourner de la souffrance, il se détourne en fait d’une illusion. L’illusion que l’existence dans le samsara pourrait être exempte de souffrance, que la souffrance pourrait être évitée. Mais Siddharta prend la décision de se retirer du monde après avoir compris la réalité inéluctable de la souffrance qui est la nature même du cycle des existences. Loin de se couper de la souffrance, il s’immerge en fait totalement dans la réalité de cette souffrance. Il s’engage dans une quête de la vérité où il est foncièrement solidaire de tous ceux qui souffrent. En s’éveillant, il s’éveille pour tous. L’acte d’Éveil est devenu possible parce qu’il est accompli pour le bien de tous les êtres. Siddharta est devenu le Bouddha lorsqu’il a été capable de réaliser le bien de tous les êtres. Or réaliser le bien de tous les êtres implique d’avoir levé le voile du concept qui sépare, qui oppose et discrimine, pour accéder à des états de conscience non-duels. Amour se dit en sanskrit maitri, or étymologiquement, maitri signifie "devenir un, s’unir". Et dans l’acte d’Eveil, par la compréhension de la vacuité, le Bouddha a réalisé le lien universel qui l’unit à tous les êtres, à toutes les formes de vie, sans distinction d’un soi existant séparément de tout autre.

Tel est l’amour de l’Eveillé qui libère de la souffrance et de ses causes et qui inspire la « grande compassion », la compassion active et sans limite du bodhisattva exprimée par cette prière du Dalaï-Lama : « Aussi longtemps que durera l’espace, Aussi longtemps que dureront les êtres sensibles, Puissé-je moi aussi demeurer Afin de dissiper les souffrances du monde ! »

« On peut se passer de religion, pas d’amour ni de compassion »

Au nom d’une compassion qui s’efforce de soulager les symptômes de la souffrance accompagnant inévitablement l’existence samsarique, on a mal compris ce qu’aimer sur la voie du Bouddha signifie réellement. Les propos du pape Jean-Paul II, dans l’encyclique « Entrez dans l’espérance », ou ceux par exemple du philosophe André Comte-Sponville privilégiant la charité de l’Occident chrétien par rapport à la compassion de l’Orient bouddhiste, illustrent les malentendus naissant d’une interprétation du bouddhisme à partir de références philosophiques qui lui sont étrangères. Dans « Le moine et le philosophe », Matthieu Ricard cite le pape décrivant le nirvana comme « une indifférence totale envers le monde ». Or, précise Matthieu, « le nirvana est l’opposé même de l’indifférence envers le monde. Il est compassion et amour infinis envers la totalité des êtres. Une compassion d’autant plus puissante qu’elle naît de la sagesse – de la compréhension que chacun possède intrinsèquement la nature de Bouddha. »

Et à propos de la compassion, Matthieu Ricard rappelle la nécessité de comprendre de l’intérieur les notions du bouddhisme : « Le mot compassion en Occident évoque parfois une notion de pitié condescendante, de commisération qui suppose une distance par rapport à celui qui souffre. Or en tibétain, nyingjé que l’on traduit par compassion signifie « le seigneur du cœur », c’est à dire celui qui doit régner sur nos pensées. La compassion, selon le bouddhisme, est le désir de remédier à toute forme de souffrance et surtout à ses causes – l’ignorance, la haine, la convoitise, etc. Cette compassion se réfère donc d’une part aux êtres qui souffrent, d’autre part à la connaissance. »

Amour et compassion sont, selon Matthieu, la racine du bouddhisme, l’un des principaux objets de méditation sur la voie du Bouddha : « L’amour est le complément nécessaire de la compassion. La compassion ne peut vivre et encore moins se développer sans l’amour, défini comme le souhait que tous les êtres trouvent le bonheur et les causes du bonheur. Par amour, ici, on entend un amour sans condition, total, pour tous les êtres sans distinction. Dans l’histoire du Tibet, il existe de nombreuses personnes qui, inspirées par cet idéal, ont fait don de leur vie pour sauver celle d’autrui. Mais l’amour et la compassion bouddhistes sont indissociables de la sagesse, c’est à dire la connaissance de la vraie nature des choses. C’est cette sagesse, cette intelligence qui donnent toute sa force à la compassion. »

Matthieu Ricard, qui est devenu pour ainsi dire un passeur entre le bouddhisme et nous, car il vit de l’intérieur les valeurs de cette religion tout en étant un occidental, est particulièrement à même de nous éclairer sur l’amour et la compassion vécues dans le bouddhisme. A Shechen, son monastère, sont transmis des enseignements parmi les plus élevés du bouddhisme, tandis qu’amour et compassion s’expriment très concrètement dans la construction d’une clinique, ouverte aux portes du monastère à tous ceux qui ont besoin de soins. Et à Bodhgaya, lieu sacré de l’Eveil, sous l’autorité spirituelle de Rabjam Rinpoche, Matthieu participe à la création d’une clinique mobile qui pourra secourir les plus démunis.

Sa Sainteté le Dalaï-Lama a d’ailleurs vivement engagé les monastères tibétains à construire des écoles, des dispensaires et des cliniques destinés à tous. Les cliniques de Shechen ou de Bodhgaya sont une manière d’illustrer dans les actes l’essence même du message du Dalaï-Lama rappelant souvent qu’on peut se passer de religion, mais certainement pas de compassion, ni d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 0:01

PAS de compassion pour DIEU: TOUT EST VOULU!
-Quand une antiloppe met au monde une petite antiloppe qui sera devoree par la hyene et non encore sortie completement du ventre de sa mere OU EST LA COMPASSION DE DIEU?
- Quand la toute nouvelle portee d'oisillons sera avallee par le serpent, OU EST LA COMPASSION DE DIEU?
-Quand la maman de 6 jeunes enfants meurt d'un cancer, OU EST LA COMPASSION DE DIEU?
La compassion est un sentiment humain base sur la possibilite d'etre une victime semblable a notre tour, donc de la peur a la base!
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 8:15

@Septour : éprouver de la colère à l'égard de "Dieu" (ce que tu sembles manifester) est il un état d'esprit agréable, satisfaisant pour toi ? Nous sentons nous contentés ainsi ?

Si, je dis bien si (conditionnel important) le "Dieu" dont tu parles, celui des religions abrahamiques je suppose ? Existe, et si, si il est soit indifférent soit malveillant comme tu sembles le sous entendre, est il souhaitable, agréable, satisfaisant, constructif, pour nous d'éprouver de la colère, voir de la haine à son égard, ou plutôt de la compassion devant de telles lacunes chez sa personne ? Car qui dit aussi bien malveillance qu'indifférence dit manque d'amour. Et c'est terrible d'être en manque d'amour non ?

Et si il n'existe pas, à quoi bon lui reprocher quoi que ce soit ?

Dans tout les cas ma question première reste valide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 9:00

NON, je n'ai aucune colere contre DIEU. Je dis meme que tout est donc voulu, ce qui est vrai: non intervention de DIEU!
Parce que vivre n'a jamais ete une sinecure et nous le savons tous par experience. Je dis aussi qu'il n'y a donc pas de HASARD......si tout est voulu, ce qui est le cas.
Tout est decide AVANT de naitre avec tous les intervenants de notre future vie sur terre. Et OUI!!!
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 9:18

Dans ce cas je ne saisis pas bien la position de "Dieu" dans tout cela ? L'intention ou le rôle si tu préfères ?
(Inutile d'utiliser des capitales pour les moments importants selon toi, je pense que ceux qui te lisent sont tout à fait capable de voir ou ils sont Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 11:10

Je vais essayer d'expliquer simplement :DIEU est a l'origine de ttes choses, tout est de son fait. Il y a un dessein pour l'univers et IL en est l'auteur et nous,tout ce qui vit,en sommes la cheville ouvriere. DIEU s'est divise en des myriades de parties de lui meme, dont nous humains,en sommes qq parties.
Dieu a cree ttes les possibilites dans tous les domaines. Donc pas de hasard. Tout ce qui arrive est voulu.Mais demeure sans obligations, nous pouvons decider de mettre en oeuvre une possibilite ou pas.......
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 11:54

Je vais essayer d'expliquer simplement :DIEU est a l'origine de ttes choses, tout est de son fait.

C'est ce que certains croient en effet.

Il y a un dessein pour l'univers et IL en est l'auteur et nous,tout ce qui vit,en sommes la cheville ouvrière.

Certains le pensent aussi peut être.

DIEU s'est divise en des myriades de parties de lui même, dont nous humains,en sommes qq parties.


C'est une façon de voir les choses. Peut être.

Dieu a crée toutes les possibilités dans tous les domaines. Donc pas de hasard. Tout ce qui arrive est voulu.Mais demeure sans obligations, nous pouvons décider de mettre en oeuvre une possibilité ou pas.......

J'ai lu il y a peu que certains scientifiques depuis un moment déjà on aboutit à une hypothèse proche notamment ce qu'ils appellent la théorie des univers multiples. Toutefois eux ne font nullement intervenir "Dieu" là dedans. Et cette hypothèse ne fait pas l'unanimité.

Chacun voit les choses à sa façon. :)

L'important c'est que dans la vision que nous adoptons nous soyons en paix avec nous même et les autres.

Et pour revenir au sujet, le besoin de compassion et d'amour reste quelque chose de fondamental chez l'homme et même chez certains animaux au moins. Le besoin de croire en "Dieu" ou d'avoir une religion n'est pas nécessaire, certains animaux au moins ont besoin d'amour et de compassion et à notre connaissance l'homme est la seule espèce sur Terre a avoir développer des religions. Il y a bien des athées ou agnostiques qui arrivent parfaitement à vivre avec cette posture, mais comme tout être humain ils ont besoin d'amour et de compassion.
Même le pire criminel de l'histoire en a besoin, même le plus farouche individualiste en a besoin, qu'ils admettent ou non de le reconnaître.

France Gall l'a dit en chanson : Oh secours j'ai besoin d'amour ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 14:41

C'est ta facon de voir, c'est tres bien!
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 15:30

septour a écrit:
C'est ta facon de voir, c'est tres bien!


C'est une façon de voir disponible et accessible à tous :) Pas seulement la mienne d'ailleurs.
Elle a le mérite de mettre tout le monde au même niveau.

Si cela se trouve, les dieux aussi ont besoin d'amour :)
Si tout être pensant et sensible en a besoin, cela inclue aussi les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 16:49

LE besoin d'etre aime et d'aimer, je suis d'accord, c'est fondamental et comprehensible, parties de DIEU il serait normal de "S'aimer les uns les autres" et c'est ce que nous faisons tous de l'autre cote de la vie.
Quant a la compassion, chacun arrive sur terre avec un "programme" etabli, etre compasse pour ce qu'une personne a CHOISIE d'etre  ou de faire est discutable; Le mieux est de laisser faire: C'EST SON CHOIX quel qu'il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 17:43

Tu sais Septour, j'en reviens toujours maintenant à cette même question a chaque fois que quelqu'un m'expose sa façon de concevoir la vie et la spiritualité :

Est ce que ta vision des choses, ton opinions ou tes certitudes en la matière : t'apporte paix, contentement, satisfaction, joie en toi et autour de toi ?
Si oui, alors c'est très bien, ne change rien, persévère.
Si non, cherche encore il y a peut être des façons de voir qui existent et qui t'apporteront ce qui te manque.

Mon opinion à moi n'a aucune espèce d'importance, je ne cherche ni a convertir ni a être converti de quelque manière que ce soit. Si quelqu'un vient a moi en m'exposant clairement sa souffrance, je fais de mon mieux pour l'écouter et si je peux le conseiller. C'est tout.

Dans ma propre pratique spirituelle, je lisais encore ce matin que seul un être Eveillé, donc doté de l'omniscience, est vraiment en mesure d'apporter efficacement le bonheur aux autres, car il saurait exactement qui a besoin de quoi, sans privilégier ou discriminer quelque solution que ce soit. En attendant l'eveil il faut être très très prudent quand à l'aide que l'on peut apporter à autrui. Comment peut-on espérer faire le bonheur des autres si l'on a pas été capable de le trouver pour soi ? C'est du bon sens tu ne trouve pas ? :)

DIEU s'est divise en des myriades de parties de lui même, dont nous humains,en sommes qq parties.

Cette phrase m'a fait pensé à une citation d'une série de SF que j'aime beaucoup. Babylone 5. A l'intérieur il y a une race extra-terrestre, les Mimbaris. Et l'un des personnage de cette race dans la série, une femme à la fois religieuse et diplomate, du nom de Delenn. Un jour on lui demande qu'elle est la conception que son peuple à la spiritualité et elle répond ceci :

Nous pensons que l'univers lui-même est doté d'une conscience et que, grâce à elle, il cherche sa propre signification. Pour cela, il se disperse en particules investissant cette conscience dans chacune des formes de vie. Nous sommes l'univers qui cherche à se comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Lun 2 Jan 2017 - 20:20

OUI mais ce n'est pas de la SF, c'est le Pere en direct qui me donne cet enseignement depuis maintenant plus de 10ans......oui, oui je sais je suis zin zin!
Bien a toi COMPAGNON et merci pour les qq lignes echangees. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6254
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mar 3 Jan 2017 - 9:46

Compagnon a écrit:



Dans ma propre pratique spirituelle, je lisais encore ce matin que seul un être Eveillé, donc doté de l'omniscience, est vraiment en mesure d'apporter efficacement le bonheur aux autres, car il saurait exactement qui a besoin de quoi, sans privilégier ou discriminer quelque solution que ce soit. En attendant l'eveil il faut être très très prudent quand à l'aide que l'on peut apporter à autrui. Comment peut-on espérer faire le bonheur des autres si l'on a pas été capable de le trouver pour soi ? C'est du bon sens tu ne trouve pas ? :)


Compagnon:

Justement, en ce forum même, certains penseurs affirment qu'un être éveillé ne peut en aucun cas écrire dans un forum ...
Justement, et dans cette position personnellement j'hésite à participer réellement aux débats par voie de conséquence ... Limité à quelques dialogues amicaux on a l'impression que soit j'anime, soit je trolle, alors qu'il s'agit pour moi d'un prob de com ...
Quand j'écris que je vois, je ressens, communique, en perpétuelle connexion avec le Très Haut et Très Saint Soleil Absolu cela fait pavé dans la marre et bien entendu tous les athées de ce forum me maudissent ...

Qu'en penses-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mar 3 Jan 2017 - 9:55

La question est simple : qu'est ce qui te rend heureux, te contente, t'apportes satisfaction, paix et joie (ce qui ne peut qu'avoir des retombées positives autour de toi) : communiquer sur ce forum ou pas ?
Si tu fais le bilan, ce que cela t'apportes et ce que cela te coûte, en fonction de là ou cela penche tu sais quoi faire. De plus ce forum fourni l'option d'ignorer certaines personnes. Si tu trouves ici certaines personnes avec qui tu as un dialogue enrichissant, qui t'apportes tout ce que j'ai dis ci-dessus, alors ignore tout ceux qui te perturbent ou t'apportent du négatif et ne garde que ceux qui t'apportent du mieux. Et si il n'y a personne qui te permette ici de progresser, dans ta voie, qui t'apportes tout ce que j'ai dis ci-dessus, alors ne poste pas ici. Cherche ailleurs, dans la vie réelle notamment.

Voila ce que j'en pense :)
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6254
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mar 3 Jan 2017 - 10:14

Très bien merci, alors je vais ignorer les athées qui n'arrêtent pas de se moquer de moi, invisibles et intouchables derrière leurs écrans mais bon il est vrai que de mon côté j'ai pas mal disserté sur les êtres démoniaques et leurs actions au sein de l'humanité .
Donc Dédé, plus la peine de me répondre d'une manière moqueuse dorénavent tu m'es ignoré .
Compagnon cela fait 8 ans que ma participation ici est effective, c'était en fait pour apprendre à écrire correctement et parfaire mes connaissances tout en expliquant ce qu'est l'illumination ou l'éveil que j'ai contracté en 1986 . Salut à toi et bonne journée .
Revenir en haut Aller en bas
Râm
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 2092
Age : 63
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 04/09/2015

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mar 3 Jan 2017 - 18:35

Moi je trouve que ce forum est exceptionnel ! Nous avons ici Septour qui reçoit les instructions directement du Père, Loganj qui est éveillé et illuminé, en perpétuelle connexion avec le très haut et très Saint Soleil Absolu, nous avons une réincarnation de Jésus en la personne de Chribou, sans parler du Messie Pierre-Ali, le Grand Monarque, qui se cache en la personne de Soleil Levant ... Si avec tout ça vous n'êtes pas guidés, si vous n'avez toujours pas compris ... c'est qu'il n'y a plus rien à espérer pour votre salut , vous êtes damnés  
Revenir en haut Aller en bas
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mar 3 Jan 2017 - 18:46

@Râm : peut être, je ne sais pas, mais lit-on beaucoup d'amour, de compassion ici sur ce forum, parmi les diverses religions proposées et exposées ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mar 3 Jan 2017 - 19:11

Le but du forum se veut l'échange, dans l'amitié et la compréhension, plus une dose de compassion.

que pensez-vous de cela ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Compagnon
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 609
Age : 42
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mar 3 Jan 2017 - 20:14

Un exercice délicat qui demande beaucoup de sagesse, de savoir, de patience, d'ouverture d'esprit et de tolérance. Rares sont ceux qui réunissent tout cela. Par contre beaucoup prétendent connaître LA vérité, la leur évidemment :)
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6254
Age : 59
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mar 3 Jan 2017 - 22:11

La compassion, est une émotion passagère, ou je ne sais quel mélange de dégoût pour la souffrance avec un peu de pitié accrochée au coeur, mais aujourd'hui cette qualité semble brouillée avec la réalité d'événements de plus en plus décadents nous obligeant à y renoncer ou même à l'inverse se dévouer corps et âme pour tenter de sauver tout ce qui devrait l'être .
Je n'ignore pas d'intervenants par conséquent réflexion faite, là n'est pas une bonne stratégie dans ce que j'appellerais le domaine de la nouvelle communication foramique .
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Mer 4 Jan 2017 - 17:00

La compassion vous élève, elle fait de vous un être meilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Jeu 5 Jan 2017 - 16:53

ET Nous avons un RAM qui trempe ses racines en orient, pensant qu'un boursouffle peut nous apprendre qq chose. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Ven 6 Jan 2017 - 1:00

LA compassion est une peur(deguisee) pour soi meme qui nous fait plaindre celui ou celle...qui est desservie.
Pourtant rien n'arrive qui n'aie ete choisi avant DE NAITRE.
Revenir en haut Aller en bas
Zarathoustra
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/01/2017

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Ven 6 Jan 2017 - 2:43

J'ai décidément bien du mal avec le Dalaï Lama... Un texte zen affirme :

Pénétrer la Voie n'est pas difficile, mais il ne faut ni amour, ni haine, ni choix, ni rejet.
Il suffit qu'il n'y ait ni amour ni haine pour que la compréhension apparaisse spontanément, claire comme la lumière du jour dans une caverne.
(Sosan)

Qu'en pense-tu, Compagnon ?

Tu demandes souvent si notre approche spirituel nous apporte le bonheur. Mais est-ce bien le but d'une spiritualité que d'apporter joie et bonheur ? Devons nous forcément tirer profit de nos démarches ?

"Aucun mérite !" répond Bodhidarma au Roi venu l'interroger sur les mérites de ses bienfaits.

La vérité (ou réalité, ou sagesse) ne consiste-t-elle pas plutôt à accepter le monde tel qu'il est et à accueillir tout ce qui nous arrive avec sérénité et humour, comme le propose le Tao...et Nietzsche ?



Revenir en haut Aller en bas
Zarathoustra
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/01/2017

MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   Ven 6 Jan 2017 - 2:49

Loganj a écrit:

Quand j'écris que je vois, je ressens, communique, en perpétuelle connexion avec le Très Haut et Très Saint Soleil Absolu cela fait pavé dans la marre et bien entendu tous les athées de ce forum me maudissent ...

Qu'en penses-tu ?


Tant qu'il s'agit du soleil, il n'y a aucune raison de te maudire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama   

Revenir en haut Aller en bas
 
« On peut se passer de religion, mais pas d’amour ni de compassion », dit le Dalaï-Lama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La religion, l'amour et la compassion par le Dalaï Lama
» L'argent peut acheter...mais
» Master 1 en psychologie : peut-on passer le CRPE?
» LE SOMMEIL; dormir pour récupérer mais...quoi?
» passer un CAPES dans une autre matière que celle enseignée ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Bouddhisme-
Sauter vers: