Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Chribou
Exégète
Exégète


Nombre de messages : 11163
Date d'inscription : 25/04/2008

COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ?   COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ? - Page 6 EmptyLun 31 Déc 2012 - 21:48

zarzou a écrit:
Chribou a écrit:
Cette façon de voir les choses est aussi d'une certaine façon compatible avec la recommandation d'aimer même ses ennemis puisque l'ennemi en question devient alors le moyen par lequel Dieu s'y prend pour conserver l'équilibre qui n'a jamais été rompu mais je mentirais si je disais que c'est ce que je pense que Jésus avait en tête au moment où il a donné ce conseil car dans son optique je pense qu'il avait l'orgueil de penser qu'il était irréprochable et que le diable c'était seulement les autres mais lui-même au grand jamais.

Il est écrit dans la tora : haïssez vos ennemis et aime ton compagnon comme toi même. Telle est la loi... Tu penses que Jésus était orgueilleux de croire en ce qui l'habitait ? Tu te méprends terriblement Chribou, je te le dis... Puisqu'au contraire, tout au contraire, elle est sacrément avisée cette parole: aimez vos ennemis pour témoigner de lui, de la compassion de dieu pour les méchants dont foisonne ce monde (oui à foison).

Il est préférable pour les consacrés de garder leurs coeur purs qu'être habités de haine à l'égard de ceux qui se livrent à leurs bassesses ou les crimes. Le compagnon ce n'est pas tout le monde mais celui qui nous ramasse après avoir été battu, pardonner à ceux qui nous battent c'est réaliser la parole. Mais pardonner n'implique pas que les blessures qu'ils font seront remises parceque le jugement est sans appel: oeil pour oeil, dent pour dent.

Haïr ne sert à rien.

Mais tu sais Zarzou je n'ai pas remis en question le fait qu'il soit bénéfique de s'efforcer dans la mesure du possible d'aimer ceux qui nous font souffrir et cela d'autant plus que j'en ai personnellement fait l'expérience d'haïr très longtemps une personne au point de m'auto-détruire en me laissant envahir par cette haine et ce n'est que 11 ou 12 ans plus tard dans le pardon presque total (moins quelques petites crottes) dans l'été de mes 31 ans qu'est survenu mon éveil spirituel et le contact avec Dieu qui m'a refait prendre conscience de son Existence et a tôt fait de me conduire vers un végétarisme toujours à améliorer.

Je sais aussi et j'en suis convaincu que le Paradis ou l'Absolu est impossible à réaliser si nous ne savons pas aimer notre prochain autant que nous-mêmes mais là où je diverge un peu de ton opinion c'est dans ta croyance à l'idée que Jésus aimait tous ses ennemis comme il nous l'a demandé:

Prenons Hérode qui a fait décapiter son cousin Jean c'est certain pour moi que Jésus était rempli de rancune contre lui et ça on peut humainement le comprendre mais si je me fais l'avocat du diable je ferai valoir qu'Hérode qui avait de l'estime pour Jean-Baptiste était loin d'être un monstre il était comme moi passionné par la beauté du corps féminin mais aurait préféré et de loin donner la moitié de son royaume à Salomé plutôt que la tête de Jean mais il a été piégé et comme il avait donné sa parole n'a pas pu refuser ce qui lui avait été demandé.

Par la suite quelques années plus tard si je ne m'abuse lorsque Jésus a été conduit devant Hérode qui avait bien hâte de le rencontrer pour constater de visu ce dont il était capable il est évident que Jésus ne lui avait pas pardonné si bien qu'il a refusé de lui adresser la parole ou en a dit le moins possible et a surtout refusé de faire des miracles de sorte qu'Hérode croyant n'avoir affaire qu'à un homme bien ordinaire l'a un peu méprisé et ne l'a pas vertement condamné mais plutôt remis à Ponce Pilate.

Ce qui m'amène à croire que Jésus lui-même n'a pas véritablement aimé son ennemi mais que s'il l'avait fait il aurait accepté de se prêter de bonne grâce et aurait su impressionner Hérode qui l'aurait sans doute relâché et même vénéré mais non Jésus s'est refermé comme une huître et s'est laissé guider par son énorme Égo qui devait le conduire à la croix afin d'être adoré et régner en tant que Dieu pendant des siècles et des siècles comme Alexandre Le Grand aurait tant souhaité le faire à moins que son souhait ne se soit accompli...

Et là bien oui je le sais donc Zarzou que tu n'auras jamais le courage que j'ai moi de regarder la réalité en face parce que trop endoctrinée comme des centaines de millions de chrétiens sur la planète et aussi parce que trop soumise à la peur de l'enfer éternel sur laquelle Jésus a construit son empire péchant ainsi contre l'Esprit qui Lui est infiniment Bon au point même de permettre à Jésus de revenir corriger le tir et évidemment vous aurez compris qu'ici je parle de moi et si je me trompe ou si je me suis laissé tromper le Christ avait de toute façon besoin d'un faux-christ avant son Retour alors voici mon sacrifice humain s'il n'était pas capable d'agir sans qu'un autre soit sacrifié afin que son Règne vienne.

Mais c'est pas beau vraiment je préfère ma version ou ma vision béatifique où tout le Monde sans exception est sauvé et j'ai très hâte qu'il en soit ainsi et qu'Asia Bibi soit libérée et aussi qu'on crisse la paix aux animaux.
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
zarzou1

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ?   COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ? - Page 6 EmptyMar 1 Jan 2013 - 8:25


Le sentiment de haine s'apparente souvent à la colère. C'est comme d'éprouver une faim douloureuse que rien ne saurait calmer si elle n'est assouvie... C'est une souffrance. De même que des hommes se livrent au crime par amour, ils le font par la haine mais là où elle enchaîne, l'amour délivre...

Tu sais, lorsque l'on sait ces choses pour les avoir éprouver à un moment de notre vie, que l'on garde le souvenir de l'insatisfaction pressante, de la blessure, du manque, enfin de toutes ces choses qui font naitre la haine, il est bien plus aisé de compatir à celui qui y reste enchaîné plus qu'il ne le faudrait qu'à tout sentiment de colère. La haine est le symptôme de l'isolement, de la souffrance, de l'abandon.

Ce n'est pas un mauvais sentiment lorsqu'il se prête ainsi en réponse à ces choses qui font de certains hommes des prisonniers. La haine est justifiée. Je ne te parle pas bien sûr de ceux dont le coeur est si laid qu'ils en font de la haine sur toutes les apparences qui leur déplait, tel que Jésus fut haï d'une haine gratuite. Ceux-là souffrent aussi mais de choses injustifiées, ils souffrent qu'un homme soit bon, soit intelligent, ils souffrent les differences qui les dévalorisent, ils souffrent mal et pour le faire. Il y a deux sortes de haine... A l'étouffé ou à la livré.

Jésus instruit ses disciples sur tout cela, c'est que vois-tu pour celui dont la justice est vrillé au coeur il sera dans l'ordre des choses de voir surgir ce sentiment à l'égard de ceux qui n'aiment pas la justice et se livrent à toutes les injustices. Pour leur épargner cette souffrance, Jésus les incite à être vigilant face aux actes de leurs ennemis. Haïr ses ennemis, haïr les injustes qui sont vraiment méchant est un sentiment qui se justifie mais qui n'est pas utile puisque cette justice dieu nous promettait de la rendre. Par la justice, un haineux le devient par désespoir face à ceux qui haïssent gratuitement, mais par lui, par Jésus tout est possible pour que la justice s'établisse sur toute la terre...

Alors non, Jésus ne haïssait pas parcequ'il n'était pas désespéré. Pour le haineux justifié nous savons que c'est le désespoir qui le pousse à l'éprouver mais pour le haineux injustifié ce n'est pas le désespoir qui le pousse à la haine mais ses convoitises, ses jalousies, ses mauvais jugements, les apparences. Ce dernier ne peut pas hériter de la promesse, il mourra dans ses fautes.

Nous sommes tous des haineux: certains à juste titre et d'autres non.



Revenir en haut Aller en bas
Rami
Chercheur
Chercheur
Rami

Féminin Nombre de messages : 62
Age : 71
Localisation : France
Date d'inscription : 27/12/2012

COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ?   COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ? - Page 6 EmptyVen 4 Jan 2013 - 10:46

zarzou a écrit:

Le sentiment de haine s'apparente souvent à la colère. C'est comme d'éprouver une faim douloureuse que rien ne saurait calmer si elle n'est assouvie... C'est une souffrance. De même que des hommes se livrent au crime par amour, ils le font par la haine mais là où elle enchaîne, l'amour délivre...

Tu sais, lorsque l'on sait ces choses pour les avoir éprouver à un moment de notre vie, que l'on garde le souvenir de l'insatisfaction pressante, de la blessure, du manque, enfin de toutes ces choses qui font naitre la haine, il est bien plus aisé de compatir à celui qui y reste enchaîné plus qu'il ne le faudrait qu'à tout sentiment de colère. La haine est le symptôme de l'isolement, de la souffrance, de l'abandon.

Ce n'est pas un mauvais sentiment lorsqu'il se prête ainsi en réponse à ces choses qui font de certains hommes des prisonniers. La haine est justifiée. Je ne te parle pas bien sûr de ceux dont le coeur est si laid qu'ils en font de la haine sur toutes les apparences qui leur déplait, tel que Jésus fut haï d'une haine gratuite. Ceux-là souffrent aussi mais de choses injustifiées, ils souffrent qu'un homme soit bon, soit intelligent, ils souffrent les differences qui les dévalorisent, ils souffrent mal et pour le faire. Il y a deux sortes de haine... A l'étouffé ou à la livré.

Jésus instruit ses disciples sur tout cela, c'est que vois-tu pour celui dont la justice est vrillé au coeur il sera dans l'ordre des choses de voir surgir ce sentiment à l'égard de ceux qui n'aiment pas la justice et se livrent à toutes les injustices. Pour leur épargner cette souffrance, Jésus les incite à être vigilant face aux actes de leurs ennemis. Haïr ses ennemis, haïr les injustes qui sont vraiment méchant est un sentiment qui se justifie mais qui n'est pas utile puisque cette justice dieu nous promettait de la rendre. Par la justice, un haineux le devient par désespoir face à ceux qui haïssent gratuitement, mais par lui, par Jésus tout est possible pour que la justice s'établisse sur toute la terre...

Alors non, Jésus ne haïssait pas parcequ'il n'était pas désespéré. Pour le haineux justifié nous savons que c'est le désespoir qui le pousse à l'éprouver mais pour le haineux injustifié ce n'est pas le désespoir qui le pousse à la haine mais ses convoitises, ses jalousies, ses mauvais jugements, les apparences. Ce dernier ne peut pas hériter de la promesse, il mourra dans ses fautes.

Nous sommes tous des haineux: certains à juste titre et d'autres non.




Je ne crois pas en la haine, en la colère, d'avantage, comme le disait l'Abbé Pierre qui se mettait en rogne souvent contre l'égoïsme social, à "la Sainte colère"...

La colère qui prend l'être face aux injustices, aux monstruosités, elle ne produit pas de la haine, mais une volonté de faire changer, d'apporter d'autres valeurs, de s'engager !

La haine est un noir poison qui dévore l'âme et bêtifie l'homme. Je crois dans la mutation et dans l'exercice de la compassion, qui n'est pas la modération ni l'amour fictif, mais un vrai partage de la douleur, un problème majeur pour l'humanité moderne !

La Maison de Dieu ne contient pas de haineux, mais elle contient des apports de retrait et de rédemption, si le Ciel bascule les hommes parfois dans la révolte, c'est une chose acquise par la notion même d'équilibre, de justice et de responsabilisation.

Bonne année

Revenir en haut Aller en bas
https://vers-dieu-79.webself.net
Contenu sponsorisé




COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ?   COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ? - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
COMMUNICATION AVEC DIEU : A SENS UNIQUE ?
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Forum inter-religieux-
Sauter vers: