Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
philippe1
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMer 15 Mai 2013 - 20:30

Bonjour Aeram

Vous dires « Il ne vous appartient en aucune manière d'en créer une par les nombres. Ceux-ci, bien qu'ayant "une existence en soi" sont soumis , dans ce texte, à celle-là pour la préciser ».

Mais quand je range les lettres par leur valeur ordinales je ne trahis absolument rien. Je les range dans l’ordre donné par Dieu. Et d’ailleurs tous les peuples anciens faisaient une équivalence lettre-nombre. Ce réflexe est vieux comme le monde.
Donc d’après vous écrire B = 2 R= 20 etc puis constater la suite 2, 20, 1, 21 10 22, je n’ai pas le droit ?

Vous dites « le verset est écrit : In Principio/ créavit / Deus et non: Au commencement / Dieu / créa ».
Dans ma Thora il est traduit Au commencement Dieu avait crée. Alors comment traduisez vous ? On est bien obligé de traduire comme je le dis et appris même si nous savons qu’en Bereshit est déjà en potentiel d’existence Dieu, puissance créatrice.

« Bereshith, se traduit Premièrement en et dans le Principe, en puissance et en action ».Je suis d’accord.

« mais vous ne pouvez pas passer outre " l'organisation" ou théogonie existante : Lui-les-Dieux ».
Je passe outre toute théogonie, ne m’intéresse pas à l’histoire des Dieux grecs ou Egyptiens, je fais seulement confiance en Yhwh pour me révéler ce que je suis capable de comprendre. La théologie vient après comme je l’ai déjà dit.

Vous dites « les valeurs arithmétiques 1 2 etc sont employées dès la fin du second millénaire en Mésopotamie….. Evidemment zéro n’était pas à l’ordre du jour ».
C’est intéressant ce que vous dites mais est-ce utile de faire une étude sur la genèse des comptabilités anciennes. En tout cas cela n’empêche nullement d’utiliser le zéro puisque la Bible l’utilise et puisqu’il existait déjà à Babylone en –300 et venant de la culture indienne. Cf Ifrah dans « Histoire universelle des chiffres ».
Vous attribuez la valeur 400 au Taw. En ce sens vous restez avec la numération hébraïque conventionnelle. C’est votre choix, et je le respecte, pas le mien. Si par hasard vous faites une numération à partir de vos choix il est obligé que vous retrouviez un jour le nombre 26 ou 222 quelque part, toutes les guématrias, même si chacune a sa spécificité, se rejoignent sur les fondements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMer 15 Mai 2013 - 21:16

aeram a écrit:
Le signe Waw, est bien en notation positionnelle, le sixième, et a la valeur arithmétique 6.
Le 22ème signe, Taw, n'a pas la valeur arithmétique 22, mais 400.
Naturellement puisque la numérotation des lettres se fait de 1 à 9
puis de 10 à 90 et de100 à 400...
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai 2013 - 10:20

philippe1 a écrit:
Bonjour Aeram



Mais quand je range les lettres par leur valeur ordinales je ne trahis absolument rien. Je les range dans l’ordre donné par Dieu. Et d’ailleurs tous les peuples anciens faisaient une équivalence lettre-nombre. Ce réflexe est vieux comme le monde.
Donc d’après vous écrire B = 2 R= 20 etc puis constater la suite 2, 20, 1, 21 10 22, je n’ai pas le droit ?

Vous dites « les valeurs arithmétiques 1 2 etc sont employées dès la fin du second millénaire en Mésopotamie….. Evidemment zéro n’était pas à l’ordre du jour ».
C’est intéressant ce que vous dites mais est-ce utile de faire une étude sur la genèse des comptabilités anciennes. En tout cas cela n’empêche nullement d’utiliser le zéro puisque la Bible l’utilise et puisqu’il existait déjà à Babylone en –300 et venant de la culture indienne. Cf Ifrah dans « Histoire universelle des chiffres ».



L'utilisation du zéro, dans vos séries, ne semble pas valable Pourquoi ?

Le zéro introduit vers -300 est postérieur à la rédaction du Sepher Bereashith. La version actuelle date du 5 ème siècle avant notre ère (Esdras),copiée à partir d'un manuscrit samaritain dont l'origine est plus ancienne. En effet, pour Esdras, les targum utilisés à Babylone avaient été dénaturés.


ps:
"..... le zéro puisque la Bible l’utilise..."
Nous parlons bien et uniquement du Sepher Bereashitih ici ?
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai 2013 - 10:21

Personne a écrit:
aeram a écrit:
Le signe Waw, est bien en notation positionnelle, le sixième, et a la valeur arithmétique 6.
Le 22ème signe, Taw, n'a pas la valeur arithmétique 22, mais 400.
Naturellement puisque la numérotation des lettres se fait de 1 à 9
puis de 10 à 90 et de100 à 400...

Et les caractères finaux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai 2013 - 10:34

Bonjour à toutes et à tous,

Le Christ est ressuscité !

Une question fort naïve :
Pourquoi la Bible n'utilise-t-elle jamais l'écriture alphanumérique des nombres ?


Dès lors, où trouvons-nous dans la Bible un encouragement à telle ou telle forme de Guématrie ?


Très cordialement


pauline
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai 2013 - 10:36

Bonjour Aeram

aeram a écrit:
Et les caractères finaux ?

Trouve-t-on les caractères finaux dans les plus anciens manuscrits comme ceux de Qumran ?


Très cordialement

votre sœur
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai 2013 - 12:03

pauline.px a écrit:
Bonjour Aeram

aeram a écrit:
Et les caractères finaux ?

Trouve-t-on les caractères finaux dans les plus anciens manuscrits comme ceux de Qumran ?


Très cordialement

votre sœur

Dans le manuscrit araméen 4Q201, les la graphie en caractères finaux n'existe pas. Néanmoins, la traduction en caractères hébraïques carrés, présente les caractères finaux "conventionnels, ce qui laisse à penser, qu'il suffisait dans les manuscrits araméens de placer en position finales les lettres Aleph, Kaph, Nun, Men, Phé, Tsadé pour qu'elles soient comprises comme possédant a les propriétés des caractères finaux.

Référence:

Qumrâm, le secret des manuscrits de la mer Morte. BNF. Edit. Seuil, page 93.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai 2013 - 17:47

Aeram bonjour

Nous parlons bien de Bereshit bra …… et donc de la Thora et donc de la Bible. Pour moi c’est un seul ensemble, lisible à toute époque avec les calculs non seulement ceux qui pouvaient avoir cours avant mais aussi avec nos outils mathématiques modernes. Et il ne faut pas aller bien loin pour apercevoir le nombre zéro utilisé au chapitre 5 avec Adam et ses130 ans qui engendre. Et même avant implicitement avec les 77 fois de Lémec.

Si vous dite qu’utiliser le zéro n’est pas valable alors pour vous il n’y a qu’une seule façon de compter celle des Hébreux. Mais les comptabilités des hébreux utilisent bien actuellement le zéro quand ils disent que le taw vaut 400 en base dix comme vous comptez vous personnellement ! Mais alors vous ne pourrez jamais comptabiliser par exemple Aleph + Tav = 401 par exemple parce que vous utiliserez le 0 et serez en base 10. Pour moi j’ai 2+20+1,=23 pour Bra en addition, comme en passant par la numération en base ternaire qui me redonne le 2 Beth.

Pauline Px Bonjour

Il n’y avait pas de finale dans les manuscrits de Qumram. Je crois que se sont les massorètes qui ont introduits les 5 finales, je peux me tromper.

L’isopséphie ou la guématrie est présentée en Genèse 14/14 avec les 318 serviteurs d'Abraham qui sont en fait un seul, Eliezer, serviteur d'Abraham et dont le nombre a la valeur 318 avec la comptabilité de l’époque. Ces jeux de nombres et de lettres étaient courants à cette époque. Je ne sais pas qui a fait cette remarque en premier. Pic de la Mirandole ou Rachi ? Quoiqu’il en soit Dieu sait bien que l’homme s’amuse à ce genre de jeux alors Il se prend au jeu Lui aussi, la preuve tous ces nombres mystérieux dans la Bible. En arrière plan est toujours Dieu avec ses questions, même si les rédacteurs ne s’en sont pas aperçus.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 16 Mai 2013 - 19:07

philippe1 a écrit:
Aeram bonjour

Nous parlons bien de Bereshit bra …… et donc de la Thora et donc de la Bible. Pour moi c’est un seul ensemble, lisible à toute époque avec les calculs non seulement ceux qui pouvaient avoir cours avant mais aussi avec nos outils mathématiques modernes. Et il ne faut pas aller bien loin pour apercevoir le nombre zéro utilisé au chapitre 5 avec Adam et ses130 ans qui engendre. Et même avant implicitement avec les 77 fois de Lémec.

Si vous dite qu’utiliser le zéro n’est pas valable alors pour vous il n’y a qu’une seule façon de compter celle des Hébreux. Mais les comptabilités des hébreux utilisent bien actuellement le zéro quand ils disent que le taw vaut 400 en base dix comme vous comptez vous personnellement ! Mais alors vous ne pourrez jamais comptabiliser par exemple Aleph + Tav = 401 par exemple parce que vous utiliserez le 0 et serez en base 10. Pour moi j’ai 2+20+1,=23 pour Bra en addition, comme en passant par la numération en base ternaire qui me redonne le 2 Beth.



L'écriture 130 ans n'existe pas dans le Sepher Bereashith, Il voir : 111111111111 etc, la répétition d'unités exprimées par des noms, comme ADH pour comprendre qu'il s'agit de l'unité.
L'Egypte employait des hiéroglyphes pour désigner un groupe d'unités particulier que nous nommons une dizaine, une centaine.
la répétition de cent fois une unité, n'est pas un Un et deux zéros.

Concernant les notations numériques : Histoire et art de l'écriture. Laffont éditeur, pages 370 à 390

La Bible est une compilation de textes, acceptés par l'Eglise; certains textes ont été refusés. Ceux-ci ont été écrits à des périodes différentes et vous ne pouvez pas faire prévaloir une unité de conception, pour argumenter sur la notation numérique.

Par ex. Chapitre 1 ou deux n'existe pas , mais Aleph, Bet.... Yod; cela dans La Genèse, et comme il n'existe pas de lettres au delà de 22, elle ne peut comprendre 50 chapitres.








;


Dernière édition par aeram le Ven 17 Mai 2013 - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyVen 17 Mai 2013 - 13:21

Bonjour Aeram,

Bien sur que si je fais prévaloir une unité de lecture dans la Bible. Et l’Esprit Saint qui a guidé tous les rédacteurs, qu’en faites-vous ? C’est Dieu en filigrane qui y est à chaque instant. Et si Dieu a laissé écrire le nombre 730 quelque soit sa graphie c’est qu’Il a quelque chose à nous dire même si nous ne le comprenons pas encore. L’église a pu faire ce qu’elle voulait en refusant certains textes, je fais confiance en Dieu en premier.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyVen 17 Mai 2013 - 17:57

philippe1 a écrit:
Bonjour Aeram,

Bien sur que si je fais prévaloir une unité de lecture dans la Bible. Et l’Esprit Saint qui a guidé tous les rédacteurs, qu’en faites-vous ? C’est Dieu en filigrane qui y est à chaque instant. Et si Dieu a laissé écrire le nombre 730 quelque soit sa graphie c’est qu’Il a quelque chose à nous dire même si nous ne le comprenons pas encore. L’église a pu faire ce qu’elle voulait en refusant certains textes, je fais confiance en Dieu en premier.

"....une unité de conception, pour argumenter sur la notation numérique." et non de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyVen 17 Mai 2013 - 19:03

Bonjour Aeram

Vous dites unité de conception. Déjà ceci je ne le comprends pas. Ce n’est pas un lecteur d’un texte sacré qui doit concevoir quelque chose, il doit découvrir en premier le sens général. Je ne vois pas pourquoi vous semblez mettre toujours l’intellect en premier comme quand vous me disiez que la numération par valeur cardinale( vous vouliez dire ordinale) ne relevait que d’un pur jeu intellectuel. Je n’avais pas relevé mais ceci est totalement à l’inverse de la démarche générale du mystique qui a découvert ce que j’ai mis sous les yeux pour tout le monde. Je ne peux pas présenter ici toute la réflexion qui précède ce que je dévoile. C’est le cœur qui est le sine qua non, pas du tout une conception de l’intellect qui se déverserait sur le texte.
Je cite « Voici une clef, vous l’avez, vous n’en ferez rien…..parce qu’il faut avoir envie d’ouvrir la porte ».

Je termine en demandant où est la demeure de la sagesse ?

Au revoir Monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyVen 17 Mai 2013 - 19:26

Conception d'écriture .
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 20 Mai 2013 - 17:33

Bonjour Aeram

aeram a écrit:
Dans le manuscrit araméen 4Q201, les la graphie en caractères finaux n'existe pas. Néanmoins, la traduction en caractères hébraïques carrés, présente les caractères finaux "conventionnels, ce qui laisse à penser, qu'il suffisait dans les manuscrits araméens de placer en position finales les lettres Aleph, Kaph, Nun, Men, Phé, Tsadé pour qu'elles soient comprises comme possédant a les propriétés des caractères finaux.
Référence:
Qumrâm, le secret des manuscrits de la mer Morte. BNF. Edit. Seuil, page 93.

Pardonnez-moi si je ne perçois pas la pertinence d'un manuscrit araméen sur cette question.
Est-ce que l'on manque de manuscrits hébreux à Qumran ?
En écriture carrée comme en écriture paléohébraïque.

très cordialement

votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMar 21 Mai 2013 - 11:26

La genèse n'était elle pas tout d'abord écrite en araméen? Graphie ´´triangulairé´´ transformée en carrée dite hébraïque. De nos jours, les samaritains utilisent des deux, l'une pour l'usage ordinaire, l'autre dans leurs temples.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMar 21 Mai 2013 - 12:30

Bonjour Aeram

aeram a écrit:
La genèse n'était elle pas tout d'abord écrite en araméen? Graphie ´´triangulairé´´ transformée en carrée dite hébraïque. De nos jours, les samaritains utilisent des deux, l'une pour l'usage ordinaire, l'autre dans leurs temples.

L'écriture paléohébraïque est plutôt phénicienne, et la langue de la Genèse est l'hébreu.
Puis,
le livre de la Genèse est-il suffisamment ancien pour avoir été écrit originellement en écriture paléo-hébraïque ?

S'il faut retrouver les textes en écriture paléo-hébraïque pour opérer l'analyse numérologique alors les manuscrits de Qumran nous conduisent à imaginer un nombre considérable de variantes textuelles qui pèseront notablement sur les résultats des calculs.

Il me semble que cette analyse numérologique est récente (le début du moyen-âge, au mieux) et qu'elle ne trouve pas de véritables encouragements dans le texte même de la Bible.

Au plan du principe, nous savons que les nombres de la Bible ont nécessairement une vertu symbolique même si parfois elle peut nous échapper, la question est de savoir si tout assemblage de lettres peut être considéré comme un nombre.
Et surtout pourquoi tout assemblage de lettres peut être considéré comme un nombre.

Pour autant, cette opération me paraît tout à fait respectable dans le cadre mystique.


très cordialement

votre soeur pauline
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMar 21 Mai 2013 - 14:42

http://classes.bnf.fr/ecritures/arret/lesecritures/hebreu/index.htma
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMar 21 Mai 2013 - 15:01

On peut écrire simultanément suivant plusieurs sens: figuré, propre, et pour certains types d'alphabet, on peut ajouter un sens : idéographique. De plus, si l'on admet pour ce dernier style, une équivalence entre les caractères idéographiques et des valeurs numérales,l'on peut surajouter la possibilité de crypter un texte, sans avoir recours à un codage fixe classique.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMar 21 Mai 2013 - 18:47

Dans la Genèse en écriture hébraïque, les racines constituant un terme en portent le sens. Ce sens peut être propre, figure ou idéographique. Le nombre peut acquerir son sens par la somme des valeurs des lettreś, soit l'acquérir par l' énoncé de la suite des lettres, par exemple lumière s'écrivant Aleph-Waw-Res, 1-6-2 (00) décrit ce qu'est la lumière: 1.62 valeur approchée de 1.618.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMer 22 Mai 2013 - 13:30

Pauline.px.

Cette étude date non du moyen age mais des années 1980.
Les nombres dans l’antiquité avaient une énorme importance à tel point que de nombreuses équivalences ont été trouvées gravées sur des stèles. Ils avaient pour certains une vertu magique, et c’est ce coté qui a été utilisé dans l’antiquité dans la fabrication d’amulettes etc. Ce réflexe lettre-nombre existe depuis que l’homme manie ces graphies. Lisez le livre de Gérardin « Le Mystère des nombres, arithmétique et géométrie sacrée » ou celui d’Ifrah qui donnent tous les deux de nombreux exemples de ces arithmétiques sacrées ou détournées.

Il est tout de même curieux que les deux nombres les plus connus comme 153 et 666 soient précisément deux nombres triangulaires. Ceci est un choix délibéré de l’auteur Jean. Et en arrière plan, Dieu qui nous signifie quelque chose.
Attention il y a la parole de Dieu et celle de l’homme superposées, c’est très important à comprendre ceci et c’est là qu’est la difficulté car ce que dit l’homme n’est peut être pas tout à fait pareil que ce que veut nous dire Dieu. L’homme écrit par rapport à son époque, Dieu est intemporel.

Jannot 2012

J’ai donné un exemple connu de guématrie classique qui s’applique exactement au texte. L’interprétation renforce le texte et ne le contredit pas. Mais vous avez tout à fait raison de souligner ceci « maintenir une cohérence simultanée des 2 messages esotériques et exotériques. Une fois etabli un texte qui a un sens alphabetique delibéré, si tu l'analyses numeriquement, tu pourras peut être y interpréter un sens ... mais qui n'est pas la volonté de l'auteur ».

Alors de quel auteur, il n’y a que trois intervenants dans ce cas, Dieu, l’écrivain ou le chercheur ? Et l’Esprit Saint dit le mystique.

Avant tout comme vous dites il doit y avoir cohérence, c’est très vrai. Deuxièmement si il y a contradiction avec le sens classique, exotérique disons, il est certain que le chercheur s’est trompé et s’est surajouté au texte. C’est la plus grave erreur car c’est mettre son moi en avant.

Exemple de cohérence ou semi cohérence. Le mal se dit en hébreu Rech Aïn. La valeur guématrie classique de ce mot est le nombre 36 en valeurs simples. Ors le nombre 666 est la Gloire du nombre 36 puisque 36 x 37/ 2 = 666 qui est alors la gloire du mal ! Ceci dans le cadre de l’ésotérisme chrétien. Ceci est une bonne approche mais qui pèche parce qu’elle ne répond pas à la question.

Je pense que notre rôle, nous croyants est non pas de faire du prosélytisme, mais de dévoiler ce qui ne l’est pas. Apocalypse veut dire d’ailleurs dévoilement.

Aeram
vous dites Aleph-Waw-Res, 1-6-2 (00) décrit ce qu'est la lumière: 1.62 valeur approchée de 1.618. Quel rapport entre ce nombre d’or d’origine pythagoricienne et la lumière d’autant que ce nombre était connu beaucoup plus précis ? Et puis remplacer 200 par 2 me semble une erreur évidente ou une simple astuce qui projette sur le texte une idée humaine.

Par rapport ce que j’ai présenté le mot lumière coïncide avec les mots Aimer, Agneau, le nombre 26 etc. Je trouve ceci bien plus consistant que l’astuce 1, 618. Dieu n’aurait que ça à nous dire ?

Regardez le mot Lumière 1,6,20 et le mot parole 1,13,20. Comparez.

Quand est dit « Voici l’agneau de Dieu ou Je suis la lumière du monde, la coïncidence est parfaite et non surajoutée.
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyMer 22 Mai 2013 - 21:39

Bonjour Philippe1

philippe1 a écrit:

Il est tout de même curieux que les deux nombres les plus connus comme 153 et 666 soient précisément deux nombres triangulaires. Ceci est un choix délibéré de l’auteur Jean. Et en arrière plan, Dieu qui nous signifie quelque chose.
Vous avez raison c'est un choix délibéré de quelqu'un.
Mais de qui et pour quel objectif ?



Que l'humain soit fasciné par l'arithmétique il n'y a rien de choquant. Les péripéties autour du Grand Théorème de Fermat démontrent la richesse de cette discipline.

Que les rédacteurs inspirés se soient plu à organiser une harmonie numérique, c'est probable.
Mais est-ce par esthétique ou pour, à leur insu, introduire un message divin réservé aux plus sagaces d'entre nous ?

Que le croyant appuie sa démarche mystique par une exploration tous azimuts donc y compris numérologique c'est assez naturel.

Que D.ieu, béni soit-Il, ait choisi un tel procédé pour communiquer à une élite, je peine à y croire.


Bref ! si cela peut se concevoir dans le cadre d'une démarche mystique, cela me paraît éminemment discutable quand il s'agit de compléter la Révélation.


Pour autant,
en rappelant que la fascination numérologique embrasse d'innombrables communautés depuis les temps immémoriaux vous suggérez que c'est peut-être plus humain que divin.
C'est justement pour cela que je m'interroge.

Un fait général est-il nécessairement conforme à la volonté de D.ieu ? béni soit-Il.
Un fait quasi ethnologique est-il légitime pour le cas très particulier du Testament Premier ?
Qu'est-ce qui encourage à adopter une pratique que des peuples impies pratiquent depuis la nuit des temps ?


Comparaison n'est pas raison mais le culte des statues ou des images est lui aussi d'une grande généralité... ne peut-on craindre que la numérologie relève elle aussi d'une démarche qui n'a rien à voir avec le monothéisme juif.
Où sont les vénérables autorités juives qui encouragent à cette pratique ?

Et finalement, l'ésotérisme est-il globalement compatible avec le Testament Premier ?

Je vous signale que de vénérables manuscrits ont un autre nombre en lieu et place de 666.
Le 666 vient-il d'une volonté délibérée de D.ieu ? béni soit-Il.

Très cordialement

votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 23 Mai 2013 - 13:16

Pauline.px, bonjour

Vous dites « Il n’y a pas de variantes textuelles qui pèseraient notablement sur les résultats des calculs ».

Pourquoi ? Parce que cette première phrase a été pendant des siècles une mémoire orale qui a traversé les siècles et que tout le monde connaît par cœur. Nous avons eu la chance de l’avoir écrite en hébreu, elle est parole de Dieu. Des variantes existent pour d’autres versets, j’en ai eu la preuve mais là je ne pense pas que ce Bereshit ait changé. C’est une question de foi aussi, je ne le conteste pas. Ce verset je le considère comme le titre du récit de la création. Structuré comme il l’est, nul compteur de légende, de saga, nul griot, tout ce que vous voulez n’aurait pu le faire. Seul Dieu en était capable.


« c'est un choix délibéré de quelqu'un. Mais de qui et pour quel objectif » ?

C’est le choix de Jean. Mais il est inspiré. Et un mystique écrit sans savoir, il croit que c’est lui et ce n’est pas lui à la fois, Dieu le guide. Dieu a un objectif pour tous les plus simples même pour ceux qui se croient plus intelligents que toutes les Ecritures, qui se croient une élite. Alors il les sonde et les mets au pied du mur, un défi en quelque sorte. C’est comme si Il leur disait. Tu te crois plus intelligent que les autres et bien résout ce problème. Ce qui fait que depuis 2000 ans tout le monde se casse les dents devant ce mystère. Seulement Dieu commence par le mot sagesse dans ce verset…

« la fascination numérologique embrasse d'innombrables communautés depuis les temps immémoriaux vous suggérez que c'est peut-être plus humain que divin ».

Oui c’est ce que je pense. Mais Dieu est capable même au travers de nos habitudes sociales de faire passer un message. Le langage de Dieu est polysémique, Il le dit lui même en Job 33 / 14 « Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, tantôt d'une autre et l'on n'y prend point garde ». Pourquoi ? Parce qu’Il a bien besoin de s’adapter à nous qui sommes, ou des ignares, ou des sauvages ou des gens tous simples qui ne savent pas trop mais qui ont confiance comme des enfants ou des élites qui font les malins, ou alors des mécréants. Dieu parle à tout le monde quelque soit son niveau de culture.

Les autorités juives de l’époque de la rédaction de la Thora étaient comme nous, il subissaient l’influence de la société, ce qui se faisait habituellement. C’est à Cordoue que s’est développé au niveau de la recherche tout ce qui est nommé kabbale. C’était l’époque ou juifs et musulmans étudiaient les textes sacrés cote à cote. Maintenant je ne sais pas.

« Un fait général est-il nécessairement conforme à la volonté de D.ieu ? béni soit-Il. Un fait quasi ethnologique est-il légitime pour le cas très particulier du Testament Premier ? Qu'est-ce qui encourage à adopter une pratique que des peuples impies pratiquent depuis la nuit des temps » ?

Mais Dieu s’adapte à nous et nous respecte tout autant qu’il nous aime, même dans nos dérives. Mais quand il a quelque chose à dire d’important Il le fait savoir. Par exemple « Tu ne te feras point d'image taillée » .

L’ésotérisme est présent dans toute la Bible. Si la Bible était simple on le saurait. Mais regardez tous ces nombres pour commencer l’age des ancêtres, incompréhensibles ! La Bible est le seul ouvrage sacré ou considéré comme tel qui comporte autant de nombres et même un livre entier ! Et de nombreuses questions posées directement ou en filigrane.


Effectivement il y a été trouvé des nombres comme 616 en Apocalypse. La raison est simple, ce nombre faisait peur et d’autre part c’était une tentative pour les grecs puis les latins de déformer et par là supplanter le texte sacré hébreu. Regardez, même à notre époque certains musulmans s’ingénient à nous prouver que la graphie serait arabe. Nous avons Chrétiens quatre 666 dans la Bible dont celui de Salomon, ceci est un gage de conformité.

Amicalement

Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyJeu 23 Mai 2013 - 19:47

L'absence représentée par le nombre 0, ne peut exister dans le Sepher bereashith . AElohim est 1.

Dix est 9 unités plus une. cette dernière unité lie les neuf autres pour former une autre entité nommée dizaine. Cette nouvelle entité à laquelle on ajoute une unité forme le nombre onze. Dans cet esprit l'on alors écrire 1,6200 pour l'idée de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyVen 24 Mai 2013 - 8:41

Bonjour Aeram

D’accord pour vos explications , vous êtes en base 9 alors. Mais 1,620 ce n’est pas 1,618.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Asia
Etudiant
Etudiant
Asia

Féminin Nombre de messages : 218
Age : 48
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 02/01/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptySam 25 Mai 2013 - 8:46

Ne s'agit t'il pas tout simplement de la naissance du Nombre d'Or ? Wink

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Nombreor
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptySam 25 Mai 2013 - 12:11

Bonjour Asia

Le nombre d’or était connu des pythagoriciens en -300 et peut être même en Egypte, mais je ne vois pas ce que fait Dieu avec le nombre d’or !

Le mot lumière A W R est bien plus ancien, il date de la tradition orale de la Thora. Et puis à partir d’une étude alpha numérique on ne peut être dans l’à peu près. Quand je dis que 166 coïncide avec le nombre 26, on est exactement dans la signification Dieu-lumière
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyDim 26 Mai 2013 - 7:26

Dan 26, bonjour

Pas du tout excusez , mais vous n'avez pas compris ou mal lu, mais je vous offre un cachet.

J'ai expliqué très clairement que Elohim est un pluriel et pourquoi, précisément le nombre trois.
Ce que j'ai développé en parti a été vu par un mathématicien de profession. il m'a répondu qu' après les interprétations de ce résultat il allait devenir spinoziste.

Si il y avait eu choix personnel il y avait une chance sur 117649 pour que cette séquence soit ordonnée sans répétition possible. Si il y a répétition possible, le nombre dépasse quelques millions, je ne me rappelle plus le nombre.

Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyDim 26 Mai 2013 - 7:53


Tenez pour vous faire passer le mal de crane et puisque on parlait de lumière.

Israël est écrit en nombre ternaire. Yod shin, resch puis la racine AL soit en nombres 10 21 20 Al . ou 3 7 20 Al. 37 se transforme immédiatement en 16 d’où 1 6 20 qui est la valeur exacte du mot lumière, AWR. Toujours dans le même sens de l’inachevé à l’achevé, lettre après lettre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyDim 26 Mai 2013 - 9:46

Mathématicien agnostique.

10 se transforme en 1 x 3 + 0 = 3.
21 se transforme en 2 x 3 + 1 = 7
Donc 10 21 devient 37
Je reviens
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyDim 26 Mai 2013 - 12:37

philippe1 a écrit:
Bonjour Aeram

D’accord pour vos explications , vous êtes en base 9 alors. Mais 1,620 ce n’est pas 1,618.

Cordialement.


Vous faites dans vos derniers messages une concordance entre 1.620 et A°OR, mais sans expliquer pourquoi. Et puis, qu'est-ce A°OR, traduit par lumière?

A°OR n'est pas la lumière de la science actuelle
Ce terme décrit tout d'abord la mise en mouvement de l'unité-puissance Aleph ou A. Ce mouvement Res ou R, doit être considéré "bon" ou "mauvais: extensif et compressif. Enfin pour terminer, ce terme est par la lettre Waw placée au centre et écrite avec une acception vocale intellectuelle: former intérieurement -cérébralement, un plan, un concept, l'idée arithmétique d'une proportion entre 1 (6) 2

J'ai rapproché volontairement 1.620 de 1.618 et maintenant de 1.615 AElohim) pour mettre avant l'idée du mouvement "bon" ou "mauvais". Ce mouvement, entre ces trois proportions correspond symboliquement à l'ouverture et à la fermeture du rouleau double , Sepher ou Livre). En effet, 1.618 n'est ni "ouvert" ni "fermé" comme le double rouleau l'est. La Genèse suivant Moïse décrit un mouvement, appelé vital et génésiaque.

Ps: Et pour bien indiquer l'idée du mouvement et de la non fixation, de 1.620 à 1.618 nous avons 2, et 3 de 1.615 à 1.618.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 8:37

Dan 26

Chouraki n’as pas tort non plus puisque le B est une proposition (avec, dans, à cause) et Resh aleph shin veut dire tête ou chef ce qui laisse penser qu’on peut traduire « en tête » comme quand nous disons Titre. D’ailleurs je considère cette première phrase comme étant bien le titre de la création en 7 jours.
« Le pluriel n’a jamais défini un nombre ». Je ne comprends pas trop ce que vous voulez dire. En tout cas tout le monde sait que YM signifie un pluriel en Hébreu. C’est pour cette raison que certains disent les Dieux en se référant aux Dieux anciens.

Vous dites « tu définis la réponse, et ensuite tu trouves des artifices pour y arriver. La méthode est fort bien connue ». C’est exactement le contraire, il ne définit rien au départ il faut croire en Dieu, C’est une démarche mystique. Il faut vider sa tête et ne pas se projeter au texte sinon c’est l’erreur. Je connais cet argument mais il ne tient pas quand on voit les résultats qui s’enchaînent les uns derrières les autres, et ceci sans jamais tricher par rapport à la lettre nombre et ne pas rajouter de soi.

Pour les calculs comme Hitler je sais, vous avez raison on a fait pareil avec la papauté, le protestantisme, Néron etc.

La guématrie comme jeu, je ne sais pas. J’ai lu que les nombres avaient une grande importance sacrée et évidemment leurs utilsations dans des pratiques magiques.

Un mot hébreux peut avoir effectivement plusieurs sens car ils sont construits à partit de racines trilitères.

J’essaie de comprendre les autres, je vous remercie d’essayer de comprendre ce que je dis mais je vous assure que ce n’est pas compliqué du tout, changer de base, par le simle calcul que j’ai expliqué au départ puis arriver jusqu’à la racine.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 8:41

Aeram bonjour.

Attention, je ne parle pas de 1.620 j’écris les 3 lettres 1, 6, 20 (ce qui n’est pas pareil) qui deviennent, 1, 6, 6, trois chiffres qui sont lus comme nombre 166. Les virgules sont juste des espaces. C’est exactement ce que j’expliquais pour Bereshit qui s’écrit 2 20 1 21 10 22 qui se transforme en chiffres 2 6 1 7 3 8 qu’il faut lire comme un nombre. Je n’ai qu’une seule opération à faire, le passage d’une base à l’autre et ensuite trouver les racines c’est pourtant très simple.

Je ne comprends pas pourquoi Elohim équivaut 1.615. J’ai noté avec vos valeurs comme suit 1, 30, 5,10, 600. Mystère ! Je crois que vous rajoutez des nombres à d’autres nombres et construisez à partir de là des structures qui vous parlent.

Vous dites » A°OR n'est pas la lumière de la science actuelle ». Et pourquoi donc ? Moïse ne nous parlerait pas de nos origines, l’origine du monde et de son créateur ?
Pour une fois remarquons que la Bible ne se trompe pas scientifiquement parlant. Le Big bang a bien commencé par une déflagration d’un flux d’énergie dont la première source est le photon, juste après l’obscurité. Et d’ailleurs la création de la lumière se fait juste après le tohu bohu, le désordre complet la lumière ne pouvant s’échapper des autres particules.
Mais je ne cherche nullement des justificatifs au niveau de la science, pour moi c’est ridicule.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 8:48

Citation :


B est une proposition (avec, dans, à cause),



B est une proposition (avec, dans, à cause, et: en

De là, en puissance d'être. et de là, BR: fils potentiel (BN: fils de chair).

Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 8:54

Ah là là lol.

10 se transforme en 1 x 3 + 0 = 3. Je maintiens et vous n’avez pas compris le passage de la base 3 à la base dix ou le contraire ;

Je reprends un exemple. Le nombre 222 est un nombre qui est en base dix mais à la fois en base trois. Si on le considère en base trois on doit faire l’opération suivante pour savoir comment il s’écrit en base 10.

Le premier 2 je le multiplie par trois et je rajoute le 2 suivant. 2 x 3 + 2 j’obtiens 8. Je reprends 8 et le multiplie par 3 encore et y rajoute le 2 suivant ce qui nous donne 8 x 3 + 2 = 26. C'est la base qui est multiplicatrice.

Vous, vous ne faites que des additions.
[left]
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 8:59

aeram a écrit:
Citation :


B est une proposition (avec, dans, à cause),



B est une proposition (avec, dans, à cause, et: en

De là, en puissance d'être. et de là, BR: fils potentiel (BN: fils de chair).

Dans: dans l'action car Bet ou B est le signe de l'action intérieure et active, paternellle, sans extraction ni division des parties.

Ps: la pluralité -3- n'apparaît pas dans le texte mais dans la modélisation du texte (verset 1 et verset 2).





Fichiers joints
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Attachmentimage1039.gif
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(9 Ko) Téléchargé 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 9:24

aeram a écrit:
aeram a écrit:
Citation :


B est une proposition (avec, dans, à cause),



B est une proposition (avec, dans, à cause, et: en

De là, en puissance d'être. et de là, BR: fils potentiel (BN: fils de chair).

Dans: dans l'action car Bet ou B est le signe de l'action intérieure et active, paternellle, sans extraction ni division des parties.

Ps: la pluralité -3- n'apparaît pas dans le texte mais dans la modélisation du texte (verset 1 et verset 2)où seuls les termes possédant un caractère final (Mem par exemple) donc variable ont été pris en compte.





Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 12:09

[quote="dan 26"]
philippe1 a écrit:
Aeram bonjour.

Attention, je ne parle pas de 1.620 j’écris les 3 lettres 1, 6, 20 (ce qui n’est pas pareil)
Et pourquoi pas 16, 2, 0 quel est la règle qui détermine ton classement ,et pourquoi ?
amicalement

A°OR a=1, O=6, R=200, soit 1-6-2.
On peut lire: 1.62, 16.2 et 162.
A°OR, de quoi s'agit t-il ? De la puissance ou Unité Aleph-AElohîm se déployant et se mouvant entre elle et un second elle-même à la recherche d'une médiété. Cette action est intérieure, patenelle (AElohim), sans extraction, ni division des parties (ici un rapport proportionnel). Cette définition est celle de la lettre Bet ou B, valeur arithmétique 2.

Lettres se "rapportant" à la valeur arithmétique 2:
Bet ou B 2
Kaph ou C: 20 et 500 en caractère final indiquant une action compressive et durcissante ("l'Obscurité") Kaph= 20: indique l'idée d'assimilation et de concomitante: une sorte de moule qui reçoit et communique toutes les formes.
Res ou R 200.

De fait, il n'existe pas de règle fixe et absolue pour interpréter les nombres correspondant aux lettres d'un terme. L'interprétation est liée au sens idéographique d'un terme, et ce dans le contexte de la phrase. Par exemple:
- Pour les versets six et sept: le partage et la mouvance des eaux, l'auteur présumé utilise les sommes légèrement variables des différents termes pour décrire cela.
- Pour le verset Un, il utilise le rapport entre les termes pour définir la constante, 1.414.
- Enfin dans le mot SPhR ou Sepher, il utilise le caractère idéographique des lettres S et Ph et R, pour définir un double rapport entre deux états: "fermés"/" ouvert" et l'idée de mouvement pour établir par leurs nombres (60,80, 200) un point de rupture,: [(80/60) + (200/140)] /2 = 1.3809. ou 1+ 1 /Phi puissance 2= 1.3819.



Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 13:24

Dan 26

« Elohim veut dire les dieux, comme dans un polythéisme ». C’est votre interprétation ou ce qui se dit parfois. Ce serait bizarre que Dieu se présente comme multiple alors que toute la Bible nous le dit bien, Dieu est un.

« Cela confirme donc bien mes arguments !! Donc là aussi cela revient à dire que tu peux choisir à volo la definition pour arriver à tes fins . Ce qui démontre bien que la methode permet d'arriver à la réponse que l'on souhaite" .

Vous n’avez aucune confirmation de ce que vous dites, puisque je n’ai pratiquement pas encore interprété les nombres que je dévoile ! Je ne suis que dans la partie mathématique.

Aeram

« Et pourquoi pas 16, 2, 0 quel est la règle qui détermine ton classement ,et pourquoi » ?

Mais l’ordre des lettres c’est tout, on a pas le droit de changer cet ordre.

Vous dites « De là, en puissance d'être. et de là, BR: fils potentiel (BN: fils de chair) ».
Ok mais où est le N dans le Bereshit ? Ceci peut être supposé puisque dans ce B il y a tout en puissance, comme n’importe quoi d’après. Mais cela n’apporte rien de plus au verset.

Pour vous deux, La seule règle utilisée est celle que n’importe quel mathématicien utilise pour passer d’une base à une autre. Il n’y a là aucun artifice. Et la valeur qui est donnée aux lettres est leur valeur ordinal dans l’alphabet sans les finales.

Amicalement à vous deux



Dernière édition par philippe1 le Lun 27 Mai 2013 - 18:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
pauline.px

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 66
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 15:19

Bonjour Philippe1

Le Christ est ressuscité !

philippe1 a écrit:

C’est une question de foi aussi, je ne le conteste pas.
Je ne mets en doute ni votre sincérité ni votre foi mais, en dépit de votre ferveur, je peine à vous suivre, aussi veuillez pardonner mes interrogations voire mes impertinences.

philippe1 a écrit:

Parce que cette première phrase a été pendant des siècles une mémoire orale qui a traversé les siècles et que tout le monde connaît par cœur.
Je crois que vous mettez là le doigt sur un point décisif à mes yeux.

D.ieu, béni soit-Il, nous parle avant de nous écrire.
Et en définitive, D.ieu, béni soit-Il, n'a écrit que deux fois, et ces écrits ont été perdus.
L'absence de message écrit par D.ieu, béni soit-Il, est-elle fortuite ?

Je ne crois pas qu'Il ait réservé une partie de Son message oral à ceux qui bien plus tard pourraient l'aborder sous une forme écrite.

Comme vous l'avez souligné : un discours, surtout s'il est divin, peut être abordé de bien des manières et être lu selon plusieurs niveaux de sens.

Et, veuillez pardonner ma franchise : l'analyse numérologique me donne l'impression de témoigner d'une insatisfaction malgré la richesse sémiotique de l'oralité de la Bible.

Vous semblez explorer la lettre (dont pourtant il est dit qu'elle tue cf. 2 Corinthiens 3:6) comme si entendre le discours divin ne vous suffisait pas.
En dépit justement du primat de l'ouïe sur la vue dans une large part de la culture hébraïque, votre recherche suggère l'incomplétude de l'oralité et l'impuissance de la parole.

philippe1 a écrit:
Il le dit lui même en Job 33 / 14 « Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, tantôt d'une autre et l'on n'y prend point garde ». Pourquoi ? Parce qu’Il a bien besoin de s’adapter à nous qui sommes, ou des ignares, ou des sauvages ou des gens tous simples qui ne savent pas trop mais qui ont confiance comme des enfants ou des élites qui font les malins, ou alors des mécréants. Dieu parle à tout le monde quelque soit son niveau de culture.
Mais à qui D.ieu, béni soit-Il, Se serait-Il adapté en donnant un complément de sens à la valeur numérique des lettres ?
À quel genre d'ignares, de sauvages, de gens simples ou de mécréants ce message numérologique sous-jacent serait-il destiné ?

Je reconnais qu'il est néanmoins envisageable que certaines personnes soient insensibles aux différents sens accessibles dans l'oralité et qu'elles ne peuvent être séduites que par un défi intellectuel qui les plonge dans un labyrinthe inaccessible au commun des mortels.

Mais est-ce que l'on imagine que D.ieu, béni soit-Il, abonde ce genre de démarche alors qu'il est dit
Luc 10:21 En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit, et Il dit: Je Te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que Tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que Tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, Je Te loue de ce que Tu l’as voulu ainsi.
?


philippe1 a écrit:

Mais Dieu s’adapte à nous et nous respecte tout autant qu’il nous aime, même dans nos dérives.
Je ne crois pas que D.ieu, béni soit-Il, ait besoin de S'adapter à ceux qui prisent l'analyse numérologique pour savoir ce que D.ieu, béni soit-Il, a dit sous une forme accessible dans l'oralité.

À moins que vous ne sous-entendiez que l'analyse numérologique révèle ce qui est caché à ceux qui s'en tiennent à l'oralité.

philippe1 a écrit:

Mais quand il a quelque chose à dire d’important Il le fait savoir. Par exemple « Tu ne te feras point d'image taillée » .
Je ne crois pas que D.ieu, béni soit-Il, ait pris soin d'énumérer dans la Bible tout ce qui Lui déplaît.
Il y a des tas de choses importantes dont la Bible ne parle pas qui sont sûrement proscrites.

Toutefois, je lis clairement que D.ieu, béni soit-Il, n'encourage pas tellement les dénombrements d'Israël, il semble bien qu'Il y ait des additions qui ne Lui plaisent pas.

philippe1 a écrit:

L’ésotérisme est présent dans toute la Bible.
Aaaah ?
Qu'entendez-vous alors par "ésotérique" ?

philippe1 a écrit:
Si la Bible était simple on le saurait.
La Bible est riche, c'est notre lecture qui peut être compliquée.
Et si vous trouvez que la Bible n'est pas simple alors faut-il recourir à une lecture compliquée ?

philippe1 a écrit:
Et de nombreuses questions posées directement ou en filigrane.
D.ieu, béni soit-Il, nous pose dans la Bible des tas de questions, mais pourquoi voulez-vous que les réponses soient dans la Bible ?
N'avons-nous pas le soutien de l'Esprit Saint pour nous enseigner TOUT ce qui nous est utile.
Jean 14:26 Mais le Consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en Mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que Je vous ai dit.

philippe1 a écrit:

Nous avons Chrétiens quatre 666 dans la Bible dont celui de Salomon, ceci est un gage de conformité.
De même que le Testament Premier laisse apparaître des traces d'un polythéisme archaïque, n'est-ce pas un relent d'idolâtrie des nombres, où certains sont dotés de pouvoirs mystérieux ?


Très cordialement

votre sœur
pauline

Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 EmptyLun 27 Mai 2013 - 15:50

[quote="dan 26"]
Citation :
aeram a écrit:

De fait, il n'existe pas de règle fixe et absolue pour interpréter les nombres correspondant aux lettres d'un terme. L'interprétation est liée au sens idéographique d'un terme, et ce dans le contexte de la phrase. Par exemple:
C'est exactement ce que je dis vous imaginez une réponse qui vous plait et après par un artifice mathématique , vous essayer d'y arriver.Et par un tel procédé vous faites croire à une science qui n'en est pas une désolé.
Amicalement

Tout d'abord la science est le procédé suivant lequel on classe, on spécifie les choses. Cette écriture numérale n'est pas un science mais un procédé, et comme par exemple l'écriture poétique ou cinématographique, elle est non soumise à des règles absolues. L'auteur a choisi ses partis pris, à nous de les retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Manuel numérique SVT libres et GRATUITS
» Service numérique étudiant
» Conseils (avisés?^^) sur un achat de reflex numérique
» "Le numérique permettra l'égalité scolaire" selon Rupert Murdoch
» la pellicule numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: